1/5

AUDIO

Buy online

Remixes,Mixtapes...

« ... Often compared to bands like Röyksopp and Boards Of Canada, and having played already with the likes of Modeselektor, Apparat, Sébastien Tellier and M83, Artaban don’t have to hide behind any of them. In my opinion they even sound fresher than many of those established artists. If you like song oriented electro music with an analogue touch, you have a multitude of ways to purchase Flow... » 

 

disagreement.net 11/2013 

 

Artaban signe avec Flow un opus qui prend aux tripes avec son mélange de sonorités aériennes, de basses vrombissantes et de rythmiques entrainantes, où la diversité des genres est appuyée par une production impeccable qui lie l’ensemble avec magnificence, conférant à chaque titre une aura sombre

et hypnotique des plus jubilatoires. Très fortement recommandé. 

 

silenceandsound.me 12/2013 

 

« ... Artaban confirme tout le potentiel des luxembourgeois. Intense, atmosphérique, l’ensemble

dessine des compos aux sonorités très travaillées et aux ambiances fortes... » 

 

RifRaf 11/2013 

 

« ... lorgnant tantôt sur les Cure époque Disintegration, tantôt vers une délicieuse ambient industrielle sans occulter des passages plus rythmés et lumineux... » 

 

indierockmag.com 10/2013 

 

« ... un album savamment construit, naviguant entre le dynamisme et le lancinant, comme au milieu

de deux forces contradictoires qui deviennent ici délicieusement complémentaires... » 

 

vacarm.net 10/2013

 

« S'il fallait commencer par la fin, nous dirions que cet ep d'ARTABAN est une véritable perle d'ingéniosité et de malice ... Artaban a bien tout ce qu'il faut pour perdurer : l'art et la manière... »

 

New Noise 12/2013

 

« Artaban déroule 7 titres d’une efficacité redoutable dans lesquels la bass (énorme !) et les beats font le boulot de bout en bout. Dans uns style electro-pop dark qui renvoie à des tas de références, et pas des moindres (Notwist,  Poni Haox, Depeche Mode, John Carpenter…), le groupe a su allier puissance rythmique et beauté des mélodies dans un album assez court mais très intense. »

 

 

Pop Revue Express 01/2014